Marché conclu ! – Good Market

7 juillet – Centre-ville de Colombo

Le soleil tape sur la ville de Colombo. Il est 12:30, nous nous dirigeons vers les locaux de Good Market. Avant de découvrir le dernier projet de notre Eureka World Tour, nous décidons de déjeuner au restaurant qui se trouve à la meme adresse, qui fait parti du réseau Good Market. On se régale ! Nous sommes accueillis chaleureusement par Ashala, co-fondatrice du projet.

Mieux consommer

Le Good Market est né il y a 5 ans d’une réflexion simple : chacun, dans sa vie quotidienne, prend des décisions pouvant affecter sa santé, la société ou l’environnement. Et particulièrement lorsqu’il s’agit de consommation.
Mais si nous prenions le temps de réfléchir ? Car nous pouvons nous donner les moyens de faire les bons choix. Des choix plus durables, ethiques, participant à la création d’un monde meilleur.

L’objectif du Good Market est d’encourager une nouvelle économie, particulièrement émergente au Sri Lanka. Une économie « Good for people and Good for the Planet » pour reprendre le slogan du projet. Les fondateurs ont donc créé de toute pièce une plateforme qui connecte fournisseurs, producteurs et consommateurs.

Ces acteurs (producteurs, artisans, grossistes…) dans différents secteurs (textile, agriculture, tourisme, restauration, médecine…) doivent répondre à une longue liste de critères très stricts. Parmi les critères, on trouve par exemple la transparence en matière de prix, la politique environnementale (gaspillage, gestion des déchets, consommations en eau et électricité…), les conditions de travail et salaires des employés ou encore les retombées pour l’économie locale et la communauté. Tous les acteurs sélectionnés et intégrés à la plateforme sont d’ailleurs notés et peuvent recevoir jusqu’à 5 étoiles, en fonction de leur engagement et des impacts positifs liés à leur activité. Chacun est ainsi encouragé dans sa démarche responsable.

Le chemin du succès

L’initiative est pionnière dans le pays et pourrait bien devenir une référence en la matière au Sri Lanka et même au-delà. Au départ, l’idée était de rassembler ces acteurs chaque semaine sous forme d’un petit marché. Mais rapidement, la communauté s’est agrandie. En cinq ans, elle est passée de 80 acteurs labellisés à presque 400 aujourd’hui.

L’équipe, composée de 12 personnes aux profils très différents, regorge d’idées et s’est investi dans plusieurs projets afin de faire grandir son réseau et diffuser son modèle responsable. Chaque samedi est organisé en plein cœur de Colombo, le Saturday Good Market qui accueille jusqu’à 80 producteurs et artisans. Ce marché est devenu un rendez-vous incontournable dans la capitale, accueillant toujours plus de consommateurs locaux et de touristes intéressés. Dans le même esprit, un magasin a vu le jour. Il est ouvert tous les jours et les produits référencés changent régulièrement. L’idée étant de mettre en avant toujours plus de nouveaux artisans et producteurs. Enfin, les équipes ont développés une plateforme en ligne particulièrement réussie. Disponible en anglais et dans les deux langues locales, elle est un moyen pour les acteurs locaux de candidater en ligne et de se construire un profil en indiquant tout un ensemble d’informations les concernant. Elle permet également aux consommateurs d’identifier les acteurs, de se connecter et même d’interagir avec eux par un chat.

Leur prochain challenge ? Diffuser le modèle Good Market dans tout le pays en ouvrant des shops et des marchés dans d’autres villes du Sri Lanka.

Un très beau projet qui, on est sûr, continuera de fleurir ces prochaines années.

Ou comment s’inspirer d’une initiative locale qui favorise le développement d’une production raisonnée et d’une consommation responsable, toutes les deux indispensables à la création d’un monde meilleur.

Plus d’infos sur goodmarket.lk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *