Seconde chance – LA Kitchen

Los Angeles – 19 juin 2017

Nous sommes en Californie, plus précisément à Los Angeles, depuis moins de 48h. Au menu ce lundi : rencontre avec un nouveau projet innovant et créatif œuvrant pour la construction d’un monde meilleur.
Robert Egger nous accueille avec toute sa générosité dans les locaux de son entreprise sociale : LA Kitchen. Cet homme d’affaires a su démontrer avec brio que l’on peut concilier santé, rentabilité et solidarité.

État des lieux

LA KITCHEN est née de plusieurs constats.

Vieillissement de la population / La population américaine vieillit : on vit aujourd’hui jusqu’à 79 ans en moyenne aux Etats-Unis contre 73 ans il y a 40 ans. Malheureusement, une part importante de cette population vit avec peu voire très peu de moyens.

Gaspillage alimentaire / Si ce dernier était un pays, il serait 3ème en terme d’émission de CO2, juste apres les États Unis et la Chine. La nourriture gaspillée représente en 2011… 36 millions de tonnes !

Chômage et éducation / En 2016, on compte presque un million de personnes sans emploi en Californie. À Los Angeles, on estime a 1500 par an le nombre de jeunes sortis du système. 1/5ème sera arrêté ou incarcéré et un sur deux sera au chômage. De plus, la Californie compte plus de 130 000 milles prisonniers. Après leur sortie de prison, 70 à 80% reste sans emploi et la majorité ne dispose d’aucune compétence professionnelle ni personnelle.

Santé / Près 36% de la population américaine souffre d’obésité. À Los Angeles, on compte 22% d’obèses, 18% de diabétiques et presque une personne sur deux souffre d’hypertension.

Pour Robert Egger, impossible de rester spectateur. Après plus de quarante ans passés à Washington, il s’installe à Los Angeles et entreprend rapidement des démarches entrepreneuriales avec l’idée d’améliorer la qualité de vie des seniors. Devant le peu de considération qu’apporte la ville à son projet, il décide, avec quelques associés, de construire son projet seul.

Nait alors LA Kitchen. La mission principale de la structure est de réduire le gaspillage alimentaire tout en permettant aux populations vulnérables un accès à une alimentation saine, principalement végétale, basée sur une agriculture locale et responsable. Pour y parvenir, Robert Egger mise sur le potentiel et la générosité des habitants de Los Angeles, en donnant à chacun sa chance pour participer à l’aventure.

Le modèle LA Kitchen

Robert Eger a su inventer, construire et mettre en place un modèle vertueux particulièrement innovant et audacieux.

LA Kitchen a développé une offre de formations aux différents métiers du secteur de la restauration, dispensées par des instructeurs et chefs cuisiniers. L’objectif est d’offrir une chance de réinsertion aux jeunes sortis du système mais également à d’anciens détenus de prison. Ces formations leur permettent d’obtenir des qualifications et d’être potentiellement recrutés par des restaurants de la région. LA Kitchen s’efforce de nouer des partenariats avec des restaurants et d’assurer un suivi des diplômés pour les aider à trouver un emploi stable.

Le bon fonctionnement de l’organisation repose également sur sa force à mobiliser des volontaires, dont la diversité (âges, origines…) fait la force. Ces volontaires travaillent aux côtés des équipes et des étudiants en formation.

En aval, l’ensemble des plats réalisés via ces programmes sont distribués gratuitement à des organismes sociaux dont bon nombre viennent en aide aux populations seniors défavorisées.

Mais cela ne s’arrête pas là, l’impact est plus fort. Tout a été pensé pour répondre à l’ensemble des problématiques issues des constats précédemment énoncés, et notamment le gaspillage et la promotion d’une alimentation saine et équilibrée.
LA Kitchen se fournit ainsi uniquement auprès d’agriculteurs locaux, en fruits et légumes destinés à être jetés à cause de leur aspect non conventionnel. Aussi, l’ensemble des programmes, menus et initiatives lancés est coordonné avec l’appui d’une équipe pluridisciplinaire composée de diététiciens, logisticiens et experts culinaires.

 

La boucle est bouclée. Le mantra de LA Kitchen est Neither food nor people should ever go to waste. Et il résume parfaitement la philosophie de cette incroyable initiative : à savoir, donner aux hommes comme aux légumes… une seconde chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *